L’Uruguay est divisé en 19 départements. Le Gouvernement et l’Administration des 19 Départements sont exercés par un Intendant et une Junte Départementale aux sièges qui se trouvent dans la capitale de chaque Département.

Chaque département, à but juridique, se divise en Sections Judiciaires, la Section Judiciaire a pour centre une Ville ou Villa et comprend quelques autres petites villes, chaque section judiciaire a un Juge de Paix . Ce sont dans ses bureaux que s’enregistrent les naissances, décès, etc.

A la fin de chaque année, chaque Juge de Paix envoie une copie de tous les registres à l’Intendance Municipale et une seconde copie est remise à la Direction Générale du Registre de l’Etat Civil, à Montevideo, car là se trouve centralisée l’ information de tout le pays. Le Registre Civil s’est institué en Uruguay en 1879, à part pour 2 ou 3 départements qui le firent deux ans après.

Régistres Paroissiaux et Civils (Registros Parroquiales y Civiles)

En Uruguay, les contrats de microfilmage avec la Societé Généalógique de l’Utah incluaient les registres paroissiaux et civils. Quelques archives paroissiales se trouvent à la garde de la Direction Générale du Registre de l’Etat Civil à Montevideo. Cette institution a realisé la transcription de la totalité de ces registres, dans tous les départements pour la période 1791-1880, et ce travail a été microfilmé.

Dans la description des microfilms qui apparait dans le Catálogo del Familysearch on lit ce qui suite: "Ces registres sont une transcription de documents d’ origine paroissiale provenant de tout le pays qui se trouvent à la charge des Archives du Registre Civil à Montevideo. Il est indispensaible de se servir des index des livres, sinon il est imposible de localiser un document, du fait qu’il n’y ait aucun ordre dans l’ annotation des actes dans les livres. Quelques volumes, trouvés plus tard, ont été microfilmés à part."

Il existe trois index: Naissances (Baptêmes), Mariages et Décès, organisés par ordre alphabétique , qui sont une source très précieuse représentant les index de tout le pays ils permettent de localiser l’acte d’un ancêtre dont nous ne connaissons pas le lieu de naissance. Dans le cas des départements de Rocha et Montevideo, les registres paroissiaux ont été microfilmés avant 1790.

Quant aux archives du Registre Civil, la Direction Générale du Registre de l’Etat Civil a elaboré un inventaire des livres de naissances, mariages, et décès de tout le pays depuis la création du Registre civil en 1879 jusqu’en 1929. Cet inventaire de livres fut aussi microfilmé.

De même ont été microfilmés les registres de tous les départements, depuis 1879 (dans quelques départements quelques années après) jusqu’à 2001. Chaque section Judiciaire a un livre des naissances, mariages et décès, mais les index ont été créés au niveau du département. De de manière que , ayant la possibilité d’accéder à un Centre d’Histoire Familiale pour consulter les microfilms on peut réaliser de vraies trouvailles généalogiques.

Maintenant vous pouvez voir un indice de baptêmes et de mariages en Uruguay sur le site FamilySearch Indexing:

Les autres registres écclésiastiques antérieurs à 1879 qui peuvent être consultés sont ceux des Eglises Anglicane, Evangélique del Río de la Plata (Alemana), Evangélique Valdense (qui offrent aussi de bonnes archives documentales, et qui ont été très liées à la communauté française appartenant à l’Eglise Réformée) et à la Méthodiste.
http://www.iglesiavaldense.org/historia.html

Faire des démarches (Gestionar partidas)

Malheureusement en Uruguay il y a peu de facilités pour obtenir une information de l’extérieur bien qu’il y ait une exception qui est la possibilité de faire des démarches de demandes d’actes de l’Etat Civil vía Internet. Actuellement ce service du Registre National est suspendu pour des motifs sociaux, mais le service se maintient en vigueur pour le Département de Montevideo (1879 à 2003) à la charge de l’Intendance Municipale.
L” information peut s’obtenir auprès du Portal del Estado Uruguayo
Apparemment il n’est pas prévu d’ envoi à l”etranger, car sur le site est seulement mentionnée l’émission d’actes dans le pays, cependant il suffit qu’une personne en réalise la gestion de l’intérieur du pays, ou bien en tentant d’écrire au Directeur du Service :
Dirección Gral del Registro del Estado Civil
Av. Uruguay 933 - Montevideo
Teléf. 900 50 85 - 900 76 41
Director. Gral. Esc. Roberto Calvo Suarez (Abril de 2005)

Sociétés Françaises (Sociedades Francesas)

Dans le cas particulier des immigrants français on a rencontré des données de grande importance dans les archives de la Société Française de : Socorros Mutuos de Rosario, Depto. de Colonia (elles doivent être sous la responsabilité d’ une personne en particulier) et on peut en trouver dans d’autres sociétés similaires de différentes villes de l’ intérieur du pays.
De même on peut consulter à Montevideo les archives du Lycée Français.

Autres Archives (Otros Archivos)

Il existe d’autres registres qui peuvent procurer des informations intéressantes, mais vous aurez sûrement besoin de l’aide de quelque investigateur qui ira à ces archives vous chercher l’information